Cobras

LY Igor Voir la page de LY Igor


« Cobras » est une huile sur panneau de forme carrée, mesurant plus précisément 60 sur 60 centimètres. Deux cobras se font face : le premier, à gauche, nous tourne le dos. La plus grande partie de son corps est par terre, enroulée sur elle-même. La partie supérieure est dressée, jusqu’à sa tête. Son œil noir fixe celui de l’autre cobra qui se tient en face de lui, exactement dans la même position.

Cet étrange face à face crée un effet miroir particulièrement troublant. Surtout, nous en ignorons la nature. Sont-ils prêts à s’affronter ? Au contraire à s’accoupler ? Ou sont-ils simplement étonnés de la présence de l’autre ? Quoi qu’il en soit, leurs ombres noires projetées au sol insufflent une inquiétante étrangeté à la scène, tout comme la non-différenciation du sol et des murs qui rendent l’espace difficilement définissable. Cette scène mystérieuse dégage dans tous les cas une grande puissance.

Les serpents sont des animaux qui ont toujours fait ressentir des sentiments ambivalents aux hommes. Ils sont craints pour leur forme rampante, leur langue bifide et le danger que procure leur morsure, mais ils sont aussi admirés et considérés comme des esprits. Ils sont présents dans les arts du monde entier, l’un des plus célèbres étant celui du Douanier Rousseau.

ENG : Two cobras stand face to face. The one on the left is back to us, and stares at the second. The lower part of their bodies is rolled in itself on the ground and the upper part is erected up to their head. They stand the same, it gives a mirror effect to the scene. But what are they doing ? Are they getting ready to confront each other, to mate ? This artwork is in every way mysterious.


Biographie



Autodidacte, Igor Ly passe son enfance à dessiner des animaux, sous la houlette d'un grand-père qui modelait des figurines d'animaux pour une firme de jouets, et n'a jamais cessé de le faire depuis, d'abord au cours de ses études, puis aujourd'hui encore parallèlement à son activité d'enseignant-chercheur à l'Université d'Aix-Marseille. À l'opposé d'une recherche artificielle d'originalité ou d'effets spectaculaires dont le charme n'est jamais qu'éphémère, son travail se caractérise par une quête de justesse, d'élégance, de caractère et de vérité, en particulier dans ses portraits de chiens et de chevaux dont la profondeur est celle de l'histoire multimillénaire qu'ils partagent avec les hommes.