Ours appuyé sur sa branche (Le Philosophe)

BODIN Jean Marc Voir la page de BODIN Jean Marc


« L’ours philosophe » représente un ours dodu, un peu semblable à celui de l’œuvre « Grosse déprime » car positionné de la même manière : tout le poids de son corps repose sur ses pattes avant appuyées sur un fragment de branche horizontal, lui-même suspendu dans le vide car le reste de son environnement n’est pas représenté.

Cette drôle de position tenue dans ce qui, aux yeux des spectateurs, est le vide, insuffle à la scène une fantaisie étonnante. Le titre donné à l’œuvre renforce son caractère énigmatique : l’ours est-il qualifié de philosophe car il se tient dans une position semblable à celle de quelqu’un qui s’apprête à parler ? Ou parce qu’il est au contraire l’opposé du philosophe, élégant et éloquent ? Ou enfin parce qu’il est l’être le plus sage de la forêt, comme la racine grecque sophia de « philosophe » l’indique ? Ce qui est sûr, c’est que cet ours et sa branche n’ont pas fini de faire parler d’eux au fin fond des bois…

L’artiste Jean-Marc Bodin démontre une nouvelle fois ici son admiration pour l’ours, l’un des mammifères les plus craints mais aussi les plus aimés par l’homme. Il est parvenu à ce résultat grâce à la fonte du bronze, une matière utilisée depuis la nuit des temps.

ENG : A bear is leaning on a branch. The branch is, in the viewer’s eye, suspended in the air. This gives the scene a surrealistic, fantastic dimension. Once again, the artist represents a bear, the king of the forests and mountains, with the technique of the cast of bronze that he masters entirely himself.

Dimensions17 x 21 x 23 cm

JBODI0267

Fonte Bodin


Biographie



Jean-Marc BODIN est né en 1965.

Il est un des très rares artistes animaliers qui réalise lui-même toutes les étapes de la création de ses sculptures en bronze : création des moules, fontes, ciselure, patine.

Jean-Marc a un parcours brillant.

 - de 1984 à 1989 : élève aux Arts Décoratifs de Strasbourg dans l’atelier de sculpture sous la direction de Patrick Lang et Francois Cacheux

- 1987 : Lauréat du prix de buste de l’Institut Paul Louis Weiler

- 1989 : diplôme de sculpture

– de 1989 à 1990 : expositions de groupe à Strasboug et en Alsace

– 1992 : médaille de bronze au Salon des Artistes Français

- 1993 : invité au Salon d’Angers

Prix de la jeune Sculpture au Salon de Saint Denis basilique

Lauréat du Prix Art Dialogue au Salon de Mantes la Jolie

Lauréat du Prix Frédéric de Carfort de la Fondation de France

- 1994 : Médaille d’argent et Prix Arthur Leduc au Salon des Artistes Français

Exposition de groupe à la galerie Peinture Fraiche

Réalisation d’un hommage à Saint-Exupéry pour l’Ecole d’Aéraunautique ENSICA (à Toulouse)

En 1990 et d’un hommage à Clément Ader en mars 1994

- 1995 : Prix de la Jeune Sculpture au Salon de Mantes la Jolie

-1997 : Salon des Artistes Français, Prix Albin Eschbach

Invité d’honneur aux Salons de Blois et Tours

Invité au Salon d’Angers

- 1998 : Salon de Nemours (sur le thème de la girouette)

Salon de Lamballe

Invité au Salon Grands et Jeunes d’Aujourd’hui

- de 1994 à 1998 : expose a la Galerie Art 3 , Paris

- de 1996 à 2001 : expose a la Galerie Dieleman en Belgique

- 2001 : Salon de Bry sur Marne

Salon International de Saumur (sur le thème du Cheval)

- depuis 2000 : expose dans les Galeries Dumonteil (Paris , New-York, Shanghai ) et Giraud

- depuis 2013 : expose a la Galerie Escarpolette a Port Navalo

- expose au 5è Salon des Artistes Animaliers, de Chasse et de la Nature, à Paris (Hippodrome d'Auteuil). Reçoit la Médaille d'OR catégorie sculpture.