Caïmans

LY Igor Voir la page de LY Igor


« Caïmans » est une huile sur panneau qui représente une étude de deux têtes de caïmans. La première, la plus haute, représente de profil une tête de caïman adulte. Sa gueule est grande ouverte et laisse entrevoir ses nombreuses dents pointues. Son œil est grand ouvert et sa grande pupille verte est fixée sur nous. Sa peau pleine d’écailles verdâtres et humides est parfaitement restituée.

Le second caïman, en-dessous du premier, est de profil, tourné vers la gauche comme le premier. Il est beaucoup plus petit, peut-être est-ce un bébé. Sa gueule est fermée, ses yeux également : il ne nous effraie pas comme peut le faire le premier, il peut presque nous attendrir par son apparente fragilité. Les deux animaux sont représentés devant un fond vert kaki, qui renvoie à la couleur de leur propre peau ainsi qu’à la couleur des eaux dans lesquelles ils vivent. Une œuvre particulièrement puissante et originale.

Le crocodile n’est pas un animal très aimé par les humains : ils en ont peur, ne parviennent pas à l’apprivoiser ni à lire dans son regard, ne le trouvent ni beau ni touchant. Cela explique en partie sa discrétion dans l’art animalier. Pourtant, cet animal faisait partie des douze animaux sacrés dans l’Egypte antique et a aujourd’hui sa place dans notre culture visuelle.

ENG : Two caiman heads are represented in profile, facing left. The highest is that of an adult, whose mouth is wide open and shows its many sharp teeth. Its glassy eye is watching us. The one below is much smaller, mouth and eyes closed : it is not scary, on the contrary. The green background refers as much to their skin as to the color of the water in which they live.


Biographie



Autodidacte, Igor Ly passe son enfance à dessiner des animaux, sous la houlette d'un grand-père qui modelait des figurines d'animaux pour une firme de jouets, et n'a jamais cessé de le faire depuis, d'abord au cours de ses études, puis aujourd'hui encore parallèlement à son activité d'enseignant-chercheur à l'Université d'Aix-Marseille. À l'opposé d'une recherche artificielle d'originalité ou d'effets spectaculaires dont le charme n'est jamais qu'éphémère, son travail se caractérise par une quête de justesse, d'élégance, de caractère et de vérité, en particulier dans ses portraits de chiens et de chevaux dont la profondeur est celle de l'histoire multimillénaire qu'ils partagent avec les hommes.